Aller au menu Aller au contenu
S.mart Grenoble Alpes
Le réseau national S.mart
(anciennement AIP-Primeca)
regroupe une communauté de plus
de 500 chercheurs et enseignants
dans le domaine de la conception
et ​​​​​​​la production industrielle.


Choisir S.mart c'est choisir de réussir !
S.mart Grenoble Alpes
S.mart Grenoble Alpes

> Actualités

Des visières pour le personnel hospitalier

Publié le 3 avril 2020
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Les compétences et les moyens de fabrication additive du pôle S.mart Grenoble Alpes (ex AIP Primeca Dauphiné-Savoie), partenaire de Grenoble INP – Génie industriel, ont été mis à profit pour contribuer à l’élan de solidarité visant à venir en aide aux personnels médicaux.

visières

visières

En quelques jours, ce sont déjà plus de 700 des 860 visières produites par les membres du réseau RAFU* élargi à La Casemate, au LOG (Laboratoire Ouvert Grenoblois), au groupe Gre-Nable et quelques particuliers, qui ont été livrées aux CHU Nord et Sud de Grenoble. Le grand élan de solidarité qui s’est formé autour des moyens de fabrication additive dans tout le bassin grenoblois ne faiblit pas et s’organise pour tenir dans la durée.

Dès le début de la crise sanitaire, plusieurs acteurs des FabLabs des écoles de Grenoble INP et de l’UGA se sont demandé comment aider les soignants. Parmi eux, Alain Di Donato, responsable technique de la plateforme GINOVA du pôle S.mart Grenoble Alpes (ex AIP Primeca Dauphiné-Savoie), et Philippe Marin, enseignant à Grenoble INP – Génie industriel et chercheur au laboratoire G-SCOP**, se sont demandé ce qu’ils pouvaient faire pour aider les soignants qui manquent cruellement de masques, mais aussi de visières de protection et de respirateurs artificiels. « Tandis que certains de nos collègues se sont lancés dans la production de masques, nous avons décidé de nous concentrer sur les visières de protection. Parce qu’elles se mettent par-dessus le masque pour éviter de le contaminer, elles nécessitent des validations moins sévères par les services hospitaliers et en ces périodes de pénuries, elles sont par conséquent utilisables immédiatement, » explique Alain Di Donato. Avec quelques collègues, il se met au travail sans compter ses heures. Au départ, il se base sur un modèle de visière existant qui se révèle finalement trop long à imprimer (plus de 4 heures par armature). Avec Philippe Marin et les autres membres du collectif, ils développent un modèle plus simple qui est le premier à être testé et validé par leur réseau de soignants. Après quelques modifications imaginées collectivement pour ajuster l’éloignement de la visière par rapport au visage et permettre sa fixation au support sans clips (par le biais de « tétons » venant se clipser dans des trous réalisés dans la feuille transparente elle-même), la solution est trouvée, imprimable en un peu plus d’une heure !

Depuis quelques jours, les makers* du réseau RAFU travaillent d’arrache-pied à domicile sur des imprimantes 3D récupérées dans leurs structures professionnelles respectives pour produire la visière en série. « Nous avons mis en place une logistique de collecte avec des soignants qui travaillent à l’hôpital Sud, point de centralisation, qui passent prendre les productions chez les makers en se rendant à leur travail. » Après quelques jours, les premières pièces ont été fournies aux hôpitaux grenoblois, à l’hôpital de Voiron, à des EHPAD et à des infirmières libérales… et sont d’ores et déjà utilisées par des soignants au contact de patients COVID+.

Déjà, le collectif participe à d’autres projets comme un tunnel de protection en plastique qui se met par-dessus les brancards, afin que l’ensemble entre dans la cabine de l’hélicoptère du SAMU pour le transfert de patients COVID+…, des poignées de portes afin d’ouvrir ces dernières sans les mains. Enfin, le collectif se lance dans la fabrication de "masques barrières", ayant réussi à se procurer du tissu spécial anti-bactérien filtrant de type "SMS" grâce à l'implication d'un ancien élève de Grenoble INP - Génie industriel travaillant à Amcor, société qui produit couramment ce tissu pour l'emballage de matériels stériles dans les hôpitaux.
 
visiere
uga visiere covid 19

Contact

Les personnels Grenoble INP et UGA contributeurs à ce collectif : Yoann Ballini (IUT GMP-UGA), Mickaël Brunello (Grenoble INP - Ense3), Aurélien Cariquiry (GIPSA Lab), Alain Di Donato (S.mart , Grenoble INP - Génie industriel), Pierre-Thomas Doutre (G-SCOP), Jean-François Genestier (S.mart, Grenoble INP - Génie industriel), Aziz Hallak (SML Grenoble INP), Germain Lemasson (FabMStic-LIG), Philippe Marin (Grenoble INP - Génie industriel, G-SCOP), Mansour Mbow Mouhamadou (G-SCOP), Marie-Laure Perenon (Grenoble INP - Génie industriel), Franck Pourroy (UFR PHitem UGA GSCOP), Laurent Rannaz (Grenoble INP - Génie industriel, GSCOP), David Riassetto (LMGP, Grenoble INP - Phelma), Nicolas Ruty (Grenoble INP - Phelma), Thierry Sequies (IUT GMP-UGA).

*Le réseau RAFU regroupe tous les fablabs, plateformes technologiques et ateliers lab factory du bassin grenoblois
**G-SCOP : Grenoble INP, UGA
***Fabricants d’objets par impression 3D

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 13 mai 2020

Université Grenoble Alpes